Les différentes appelations du vin et leurs impacts sur la qualité

La France dénombre actuellement plus de 3000 vins différents. Le vin fait partie non seulement de la culture française mais il occupe aussi une place considérable dans sa gastronomie. Beaucoup de vignobles français datent du XIXe siècle. Ils ont hérités de la typicité d’un terroir, d’un savoir faire traditionnel et des méthodes de vinification propres à eux. Or, l’on sait bien que l’identité organoleptique d’un vin dépend de ces facteurs.
Dans l’objectif de préserver cette richesse gastronomique, la France ainsi que l’Union Européenne ont établit des normes sur le vin. Les appellations viticoles protègent à la fois les consommateurs mais aussi les viticulteurs qui se sont fait un nom au fil du temps. On distingue plusieurs appellations tels le vin de table, le vin de pays, le vin délimité de qualité supérieure, l’appellation d’origine contrôlée.

Le Vin de Table

Le Vin de table (VDT) regroupe tous les vins qui ne satisfont pas les critères d’agrément des autres appellations. D’une manière générale, ces vins sont issus d’une importante production viticole. Le VDT peut être obtenu par mélange de plusieurs vins d’une même origine ou de différentes origines. Ce procédé de mélange, appelé aussi coupage, utilise les vins qui sont autorisés pour cet effet. Les mentions obligatoires sur l’étiquette se limitent au degré d’alcool, à l’adresse de mise en bouteille et à la dénomination « mélange de vin de différents pays ». De ce fait, le vin de table est surtout destiné pour une consommation courante. D’ailleurs, le VDT se commercialise souvent sous une marque commerciale. Il n’est soumis à aucun contrôle de garanti consommateur. Autrement dit, l’analyse organoleptique, les contrôles physico-chimiques ne sont pas obligatoires pour cette appellation.

Le Vin de Pays

Le vin portant l’appellation Vin de pays (VDP) est lié à une origine géographique : un terroir, un département ou une région. Il est de classification supérieure au VDT. Il est soumis à des règles liées à la zone géographique et au rendement réalisé du vignoble. L’étiquetage doit mentionner « vin de pays de (terroir) et son degré d’alcool qui ne doit pas être en dessous de 10 degrés. Il peut être aussi obtenu par assemblage de plusieurs vins. L’agrément « vin de pays » est donné par l’ONIVIS (Office National Interprofessionnel des Vins). Cet organisme se porte garant de ce label après validation d’un processus d’agrément qui combine contrôle analytique et organoleptique du vin.

Le Vin délimité de qualité supérieure

La classification Vin délimité de qualité supérieure (VSDQ) ou Appellation d’origine Vin délimité de qualité supérieure (AO- VDSQ) constitue un label intermédiaire entre vin de pays et l’AOC. Il est peu nombreux et évolue souvent en AOC. Comme l’AOC, la règlementation et l’accès à cette classification sont gérés par l’INAO (Institut national des appellations d’origine). L’INAO crée et fait valider les cahiers de charges pour l’obtention de cet agrément. Les normes pour l’appellation VDQS sont moins strictes que ceux de l’AOC au niveau de la culture. Toutefois, l’étiquetage doit faire figurer le degré d’alcool, le lieu de la mise en bouteille.

L’appellation d’origine controlée (AOC)

L’appellation d’origine contrôlée (AOC) est exclusivement française. Son équivalent dans l’Union Européenne est l’AOP (appellation d’origine protégée). Il a les critères les plus exigeants sur les facteurs de qualité du vin. En effet, les cahiers de charges touchent tous les niveaux de production du vin. L’AOC garantit l’authenticité d’un vin selon son origine géographique, sa méthode de culture jusqu’à son processus de vinification. De ce fait, les produits finis sont soumis à des contrôles de traçabilité, des analyses chimiques et organoleptiques. L’AOC, seul peut utiliser le terme « Châteaux » ou « Clos » sur son étiquetage.

En conclusion, les appellations du vin établissent une échelle d’excellence entre eux. Elles sont surtout liées à la zone géographique propre au vignoble. Elles protègent la notoriété du fabricant, son savoir faire traditionnel lié à une origine géographique. Certes, ces appellations peuvent diriger l’acte d’achat, mais elles ne garantissent pas les mêmes qualités gustatives pour une même appellation.

Related Posts

Leave a comment

Hey, so you decided to leave a comment! That's great. Just fill in the required fields and hit submit. Note that your comment will need to be reviewed before its published.